Bio

Olivier Dwek : portraitAnglais de souche, Olivier Dwek est né à Bruxelles en 1970. Une passion précoce pour les arts plastiques le mène à l’Académie des Beaux-Arts, avant d’entamer, en 1990, une formation à la Faculté d’architecture Victor Horta de l’Université Libre de Bruxelles. Poursuivant son apprentissage au sein d’Art & Build, une agence bruxelloise renommée et spécialisée dans les projets à grande échelle, cet autodidacte se voit confier ses premières commandes d’envergure dès 1997. Trois ans plus tard, Olivier Dwek fonde son propre atelier d’architecture, logé au cœur de la capitale européenne. Depuis lors, il s’est constitué un riche éventail de réalisations tant dans le secteur résidentiel privé haut de gamme que l’agencement public, dans son pays natal comme à l’étranger. Faisant fi de tout systématisme, son talent s’exprime avec aisance dans de multiples registres : aménagement de boutiques de prestige tel Louis Vuitton, galeries ou centres d’art, rénovation d’anciennes manufactures et création de lofts (dont l’un servira de décor au lancement d’une fragrance masculine de Christian Dior), hôtels particuliers ou maisons de maître, et nouvelles constructions exclusives de style résolument contemporain.

Une créativité décomplexée et sans bornes qui lui vaut de nombreuses publications dans la presse belge et internationale.  Et d’être sélectionné, en 2006, par le Ministère de la Région Wallonne pour un projet de dimension pharaonique: la reconversion du site industriel de la Fabrique Nationale (anciennes usines d’armement de la Belgique) en espace résidentiel, commercial et culturel. Dans la lignée des mouvements moderniste et minimaliste qui ont marqué l’architecture du XXème siècle, l’œuvre d’Olivier Dwek traduit une quête rigoureuse et subtile de l’épure formelle, sans verser dans l’écueil d’une esthétique froide et aseptisée.

Virtuose de la volumétrie, alchimiste de la lumière dont il orchestre les effets, il façonne des écrins habités d’une aura muséale, tout en cultivant le souci de la convivialité, du confort et de l’innovation ergonomique. Lignes et perspectives fluides et limpides, structures monumentales mobiles ou simulant l’apesanteur, matériaux d’exception et textures inédites, œuvres d’art contemporain interpellant l’espace. Autant de signatures ou d’empreintes dont la symbiose concourt à une élégance intemporelle, à la fois sereine et envoûtante.